Header Ads

Entreprendre au féminin: Danielle Akini nous parle du Genius Centers

Danielle Akini est une dynamique tech-entrepreneur camerounaise. Elle a créé le Genius Centers, un centre qui organise des ateliers d’ingénierie informatique, robotique et leadership pour les jeunes de 4 à 17 ans. Ingénieur de techniques informatiques, elle a également créé numericat, une entreprise qui offre des services informatique aux entreprises.
photo Danielle Akini



Pourrais-tu nous parler de ton parcours?


Ingénieur en informatique et passionnée de la programmation, j'ai eu beaucoup de difficultés à intégrer le milieu professionnel. Je tenais à travailler comme développeuse mais toutes les réponses à mes demandes d’emploi m'offraient de travailler comme secrétaire ou commercial. J'ai donc dû travailler pendant de longs mois comme stagiaire non rémunérée jusqu'à ce que j'obtienne mon premier job en tant que Webmaster. De là, j'ai été débauchée pour une entreprise où je développais des applications pour les systèmes embarqués comme des caméras ou lecteurs d’empreintes digitales. N'étant pas satisfaite par les conditions salariales, j'ai décidé de tout abandonner pour me lancer dans le bénévolat.


Comment est née l'idée d'un centre informatique pour enfants?


Je découvre l’ordinateur quand j’entre à l'Université. Très vite, je me rends compte que c'est ce dont j’avais besoin depuis des années. Cependant je suis frustrée de voir que certains de mes camarades ont des notions très avancées car, aidés par leurs parents ingénieur en informatique. Je commence donc à penser que si j’avais eu un ordinateur plus tôt et un parent pour m'éclairer, je serais également très avancée. Je me pose également la question de l’accompagnement des enfants qui n’ont ni ordinateur et encore moins un parent informaticien. C'est ainsi que l'idée naît et commence à germer dans ma tête. Le déclic définitif  se fait lors d’un voyage à la Silicon Valley (USA) où je découvre que les petits américains codent depuis le bas âge.
Genius Centers



Que leur apprenez-vous dans ce centre?
À Genius Centers, les jeunes apprennent à créer des applications Android, des jeux vidéo, et des sites web et à fabriquer des systèmes robotisés. À travers la programmation informatique, nous les aidons à faire ressortir le génie qui sommeille en eux.


Quels sont tes objectifs?
Mon objectif premier est de montrer aux jeunes africains que les ordinateurs et smartphones ne sont pas que des jouets mais aussi des outils de travail. Qu’au-delà de la consommation, ils ont tout ce qu'il faut pour s'inscrire comme des TechMakers. Je rêve de former celui qui va renverser Mark Zuckerberg ou Larry Page.


Commencer un centre de formation exige des fonds.  Comment l’as-tu trouvé?
Au fur et à mesure que l’idée mûrissait dans ma tête, j'ai fait un business plan. Je me suis mise à économiser pour réaliser mon projet. Cependant, avec mes petits revenus, j’ai réalisé que je n’économiserais jamais assez pour me lancer. J'ai dû changer mes plans en migrant vers des outils qui ne nécessitaient pas autant d’argent que prévu dans le business plan. Grãce à mes activités communautaires, j’ai également rencontré plusieurs personnes qui m’ont donné un coup de main.

Comme on dit souvent, petit à petit, l’oiseau fait son nid.
Trouver des associés qui partagent la même vision que soi est une autre difficulté. La ferme volonté de mener à bien son projet permet de surmonter beaucoup de difficultés. Un entrepreneur seul dans son coin arrivera difficilement à un résultat pertinent. Il est important de se rapprocher des autres et d'échanger sur des problématiques communes. Des structures telles que des incubateurs ou des coworking spaces sont assez utiles dans ce sens.

Danielle Akini dans un event TIC



Quelles sont les principales difficultés de l'entreprenariat? Comment y faire face?
L’entrepreneur fait face à beaucoup de difficultés. Très souvent, on pense que c'est le manque de financement. Je dirais que c'est d'abord le manque d’information.


Quels sont les conseils que tu donnerais à une personne qui veut se lancer?
Avant de se lancer, il faut bien faire une étude du marché. Ça passe par une étude de l’existant et de la cible. Il faut faire des tests du marché pour voir réellement comment les clients perçoivent le produit. Et être prêt à réajuster ses idées de départ.


Merci beaucoup Danielle!
Je t’en prie!
Fourni par Blogger.